DERNIÈRE MINUTE

RUBRIQUES






NOS ADHÉRENTS

65 membres actifs à ce jour


> Mémoire de nos auteurs <

CONTACTS

Gérard LIGAUD
2 Hameau d'Alsace
72700 Allonnes
Tél. 06-77-45-03-83

BULLETIN DE LIAISON

LIENS

INFO SITE



visiteurs à ce jour

Dernière mise à jour
le 26 novembre 2021

Conception/Réalisation :



[Accès Espace privé AML]






Accès à la fiche de
(biographie, bibliographie...)

À l'air de la COVID 19

Humain, de chez toi, entends-tu le chant joyeux des oiseaux ?
Écoutes-tu la respiration pure de la nature ?
C'est COVID19 qui distribue de l'air.
Mars 2020, vingt sur vingt pour diverses espèces,
Mars 2020, début de la quarantaine pour l'humanité.
Tandis que la planète respire, l'humanité expire.
De l'air, de l'air ; oxygène sain sans hôte pour nous, confinés !

Animaux en liberté, COVID nous met en cage.
Coronavirus, quitte notre sphère pour air sans peur !
Laisse-nous circuler sans masque, sans distanciation sociale,
Point de gestes barrières, plus d'attestation.
COVID 19, ne restreins plus nos périmètres !
Pandémie insatiable, ne nous ôte plus la vie !
Virus microscopique aux effets toxiques, la terre, tu chamboules.

Humains confinés, nature s'éveille :
Hôtels, cafés et restaurants, fermés !
Écoles et commerces, fermés !
Usines et marchés, fermés !
Plus d'événementiels :
Déplacements, mariages, baptêmes, annulés !
Festivals, Spectacles, Salons du livre, concerts, annulés !
Tournois, matchs, voyages, annulés !
Plages, piscines, stations de ski, désertes !
Musées, bibliothèques, parcs et jardins publics, vides !
Tournages de films, séries et émissions télé, interrompus !
Espace aérien, maritime, vides !
Balades, randonnées, interdites !
Regroupements d'humains, interdits !
Visites aux EHPAD*, interdites !
Adieux dans les cimetières, interdits !

Humain, où es-tu ?
Pollution te caches-tu ?
La vie, sors ! dehors la vie !
Du jour au lendemain, tout s'est arrêté.
La vie, te tais-tu ? En France, la vie s'est tue.
COVID 19, les cartes, tu as rebattues.
Tous les humains sur un même pied d'égalité :
Plus de couleurs de peau, guère qu'une humanité.
Plus de riches, plus de pauvres,
Plus de puissances mondiales, plus de Tiers-monde !
Plus de croyants, plus d'athées :
Église, Mosquée, fermées !
Synagogue, temple, fermés !

Hôpitaux, bondés :
Davantage de morts que de naissances !
Morgues surpeuplées :
Dans le monde, morts quotidiens par milliers,
Crématorium, à plein régime!
Confinement, déconfinement :
Merci au personnel soignant ;
Merci aux associations humanitaires, à tous les travailleurs au front ;
Merci à toutes et à tous d'avoir pris soin les uns des autres ;
Merci à l’État et aux collectivités territoriales !
À la COVID 19, point de merci !
Aux milliers de victimes, repos éternel !

Humanité s'étouffe, de bon aloi, chercheurs s'échinent.
COVID 19 sévit, l'OMS interpellée, scientifiques soupirent.
Covid 19, éradiquée seras-tu ?
Quel remède ? masque, traitement anti-paludéen, vaccin ?
Coronavirus, te vaincra-t-on ?
De toi, leçon à retenir ? Sûrement !
Qu'allons-nous faire quand la vie va se remplir à nouveau ?
Coronavirus par-ci, COVID 19, par-là.
Quoi qu'il en soit, un avant et un après Corona Virus Disease 19, il y aura.

*EHPAD : Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (maison de retraite)


Reine Bérengère

Bérengère de Navarre,
Dans le Maine, en Sarthe amarre.
Belle noble, faite Reine
Anglaise, pieuse, sereine,
Assume rang de Comtesse.
Loyale envers son Altesse,
Roi Richard Cœur de Lion,
Dans Rhin en détention,
Dame œuvre pour son mari.
Plus tard, vaillant roi périt,
La laissant sans descendance,
Après huit années d'alliance.

Cependant, postérité
Sourdra de sa piété
Car attachée à Le Mans,
Elle y fonde habilement,
Abbaye de l'Épau, Grâce
Qui résiste au temps qui passe.
Encadrée dans le feuillage,
Dans nos mémoires, voyage,
Puisque site touristique
Davantage que mystique.
Que vision spirituelle
Vous octroie paix éternelle !


La Cathédrale du Mans

Perfection mancelle,
La gothique-romane,
Mémoire Cénomane,
Tu parais impériale.
Une perle abbatiale,
Puisses-tu traverser
Les âges sans baisser
En féerie, en mystère !
Visitée sans frontière,
Par croyants, non-croyants,
Que serais-tu Le Mans,
Toi, cité ancestrale,
Sans belle Cathédrale ?


Misère altère

Misère broie, noie, ploie sous faix imposé
Par la vie ; misère qui est omnipotente,
D'une efficacité sans faille car mordante,
Détruit par milliards du potentiel blasé.

Larme et sang coagulés, ne pouvant circuler
D'organisme asséché par dame pauvreté
Qui décime à coup sûr plupart d'humanité
Au rêve utopique qui le voit s'envoler.

Misère nous altère, entourés bien de sources,
De filon colossal qui clive par des courses
D'avides refusant partage des acquis.

Misère désaltère hors alcool et sans drogue,
Précaires, pleins d'espoir à qui sort prodigue
Courage, où la vertu et devoir sont requis.


Misère génère

Misère nous prive de sommeil, nous perturbe,
Créant maux à l'envie pour mener lentement
Vers trépas : dépressif, tensionnaire, dément
S'évident ciboulot pour départ à la tombe.

Misère endémique parachève ravages
Bien plus que le SIDA à l'insu d'indigent
Compressé sous rouleau d'un monstre s'allégeant
Aux désirs de boursiers, rompus aux marchandages.

Misère sans relâche, emplit le cimetière
Quand elle désemplit de bonheur terre entière.
Misère la cruelle, insatiable faucheuse.

Qui pourra combattre l'ennemi bien ubique
S'insinuant outre avis de façon anarchique ?
Misère, ne mets plus en posture fâcheuse !



© 2021 AUTEURS DU MAINE ET DU LOIR
Reproduction interdite sans autorisation